Home/qu’est-ce c’est le roman graphique ?
qu’est-ce c’est le roman graphique ? 2016-10-16T21:10:12+00:00

 

 

 

Hypothèses de roman graphique

Le roman graphique (ou graphic novel) est considéré habituellement “une bande dessinée, généralement longue, plutôt sérieuse et ambitieuse, destinée à un lectorat adulte” (Wikipedia). Et si à cette définition, on va ajouter que le graphic novel est un genre narratif de la bande dessinée, tout comme le terme roman l’indique? Cela peut signifier que la structure narrative du roman – qui a une forme plus ou moins spécifique donnée par son évolution historique dans la Littérature – se introduit dans le medium “bande dessinée”, et que le roman est donc non seulement un genre exclusivement littéraire.

Mais qu’est-ce que c’est le roman?

On essaye de résumer des études très approfondies sur le roman par une définition: le roman est une histoire achevée, une histoire qui se déroule et se termine par elle-même, dont le récit central tourne autour d’une crise. Une crise qui conduit inévitablement le personnage principal à sa métamorphose et à son changement interieur. Si nous disons que l’histoire “se termine”, il faut exclure la sérialité, et si nous disons que l’histoire accepte le concept de la croissance psychologique, alors nous devons exclure des histoires avec un personnage qui vit pour toujours et à l’extérieur: Tex, Batman, Tintin, Corto Maltese, Superman, Blueberry, Astroboy, Black Jack, Sgt. Kirk, Alack Sinner. À la fin de l’histoire, le personnage du roman, contrairement à ces derniers, aura acquis une majeure conscience intérieure. Il change parce que, en raison d’une crise qui a touché son âme, il commence à regarder le monde extérieur d’une manière différente et sa nouvelle perspective sur le monde vient lui donner la possibilité de choisir. Choisir de vivre ou de mourir, de rester dans la plus profonde crise ou de changer, radicalement ou en partie.

Le récit n’est donc pas seulement dirigé vers la reconnaissance immédiate d’un personnage ou de l’action, mais il développe aussi une réflexion plus profonde. De cette façon, dans la bande-dessinée, le signe, la couleur peuvent également montrer l’état intérieur et psychologique du personnage et révéler si une réalité est habitable ou marginale, bénéfique ou maléfique.

Le roman graphique est, comme le roman, un récit unique, unifié, complet. Ce n’est pas le support de papier ou numérique qui fait le roman graphique mais son récit. Peu importe si le roman graphique est raconté dans un magazine hebdomadaire ou mensuelle, l’important est que le récit arrive à une conclusion. Par exemple, ce qui pour certains est considéré comme le premier «roman graphique» du monde de la BD occidental a été publié en feuilleton dans un magazine. Il s’agit de l’Ethernaute de l’argentin Hector Germàn Oesterheld, qui paraissait en feuilleton dans Hora Cero Semanal entre 1957 et 1959. Mais pour être honnête les premiers romans graphiques des grandes écoles nationales ne sont certainement pas apparus dans les librairies, c’est le cas de: La révolte des ratés de Guido Buzzelli, de Kirihito de Tezuka, de Maus: A Survivor Tale de Art Spiegelman, ou encore de Ici Même par Forest-Tardi et La Course du rat de Lauzier.

Cette hypothèse théorique place donc la «naissance» du roman graphique dans d’autres endroits que les États-Unis, et plus précisément en Argentine, où, dans les années 50 et 60 il y avait des auteurs tels que Hugo Pratt ou Hector Germán Oesterheld. Ensuite Hugo Pratt amènera les innovations qu’il avait recueillies dans le climat culturel argentin en Europe, où il y avait déjà une révolution culturelle qui a favorisé une bande dessinée plus complexe. Selon ce point de vue, par conséquent, on ne peut pas considérer Un contrat avec Dieu de Will Eisner comme un roman graphique, juste pour le fait d’être un récit pour les adultes, en fait, ce sont quatre histoires courtes liées entre elles.

Nous pouvons dire que le roman graphique est non seulement une forme séquentielle pour les adultes, comme nous en entendons parler sans cesse, mais il est un genre indépendant et reconnaissable parmi tant d’autres formes séquentielles. Dès la première moitié du siècle dernier, le roman graphique a été lentement inclus dans le circuit de la BD: il a suivi et soutenu le développement et la maturation de la Bande Dessinée dans ses formes et ses contenus. Aujourd’hui, le roman graphique est un genre qu’on découvre chaque jour très vivant et fécond.

Nicola Andreani

Publié le Mars 2011

Ces recherches ont été publiées dans un livre en 2014, qui comprend une partie théorique consacrée aux genres narratifs dans la bande dessinée, et une partie historique qui analyse ce phénomène dans différents pays: Argentine, Italie, France et Belgique, Etats-Unis, Japon.